La newsletter Biocoop

Restez informé de nos promotions, actualités et événements en magasin

inscrivez-vous
logo magasin
Le Grain de Blé Andernos
ALIMENTATION BIOLOGIQUE ET ÉCOPRODUITS

Aujourd'hui Samedi

Ouvert de 09h30 à 12h30
et de 15h00 à 19h30

Interfel, ANPP, FNPF, intégralement déboutés en référé contre Biocoop

Interfel, ANPP, FNPF, intégralement déboutés en référé contre Biocoop

À partir du 06/11/2014

Biocoop Andernos-les-Bains

Biocoop, se félicite de l’ordonnance de référé du 28 octobre 2014 du président du tribunal de grande instance de Paris rejetant la requête présentée par Interfel (association interprofessionnelle des fruits et légumes frais), l’ANPP (association nationale pommes poires) et la FNPF (fédération nationale des producteurs de fruits).

Ces 3 associations considéraient en effet que la campagne publicitaire déployée par Biocoop du 15 au 30 septembre 2014 avec le message « N’achetez pas de pommes (traitées chimiquement) » était de nature à causer un dommage à toutes les filières et induire en erreur le consommateur.

Le juge des référés a rejeté ces arguments estimant que la campagne :

  • n’était pas susceptible de causer un dommage imminent aux 3 associations demanderesses ;
  • n’était en rien trompeuse pour les consommateurs et n’altérait pas leur comportement économique ;
  • enfin, que les chiffres avancés étaient exacts puisqu’ils résultent d’une étude de l’Inra.

Depuis plus de 25 ans, Biocoop s’attache à promouvoir une consommation responsable qui respecte l’environnement dans une démarche d’économie solidaire. Militant, Biocoop s’est donné pour mission de promouvoir le bio en France, d’informer les consommateurs quant aux alternatives existantes en terme de consommation et d’alerter le grand public et les institutions sur les risques d’une agriculture intensive.

Transparence, équité et coopération représentent les valeurs fondatrices de Biocoop : un modèle précurseur, de changement durable en matière de production et de consommation.

Aujourd’hui Biocoop rappelle l’importance de conserver en France la liberté d’expression sur un sujet aussi important pour l’ensemble de la société que l’utilisation des pesticides dans notre agriculture.

Retour