La newsletter Biocoop

Restez informé de nos promotions, actualités et événements en magasin

inscrivez-vous
Votre magasin est actuellement fermé , il ouvrira ses portes à 09h30 05 57 76 03 39
logo Biocoop
Biocoop Andernos
Mes courses en ligne

Développement durable : on l'a dit, on le fait

Développement durable : on l'a dit, on le fait

Le 05/04/2021

Acteur de la transition écologique, acteur de l’économie sociale et solidaire, et solution pour une bio exigeante, c’est ce que Biocoop ambitionne d’être. Pas moins ! Et il ne s’agit pas d’un effet d’annonce pour verdir son image. La preuve ! Ou plutôt résumé de preuves, sur un chemin de progrès permanent, continuum de ce qui a été initié il y a 35 ans. Autant dire que Biocoop n’en restera pas là.

Acteur de la transition écologique, acteur de l’économie sociale et solidaire, et solution pour une bio exigeante, c’est ce que Biocoop ambitionne d’être. Pas moins ! Et il ne s’agit pas d’un effet d’annonce pour verdir son image. La preuve ! Ou plutôt résumé de preuves, sur un chemin de progrès permanent, continuum de ce qui a été initié il y a 35 ans. Autant dire que Biocoop n’en restera pas là.

Biocoop, acteur de la transition écologique

(c) Nicolas Leser

Impact écologique

La démarche : limiter l’empreinte écologique globale de la coopérative au maximum en incluant l’outil logistique, le transport, les achats, etc.

Les preuves
• 100 % d’électricité issue des énergies renouvelables sur tous les sites et magasins Biocoop.
• 4 plateformes certifiées HQE niveau « Excellent ». Certification ISO 140011 des 4 plateformes, des 4 agences de transport et du siège social.
• 36 % des 71 camions de la STB (Société des transports de Biocoop) au biogaz. Objectif 2021 : 50 % du parc.
• 100 % des magasins d’Île-de-France livrés par des camions au biogaz.
• 5 % de rejets de C02 en moins entre 2018 et 2020, c’est l’objectif de la STB. Déjà – 12 % de 2010 à 2013 et - 13,5 % de 2014 à 2017.
• Biocoop labellisé BioED et Ecocert 26000 niveau « Excellence ».

Proximité

La démarche : choisir ses produits au plus près ou créer des filières, relocaliser pour rapprocher producteurs, transformateurs et consommateurs. Priorité au local et à l’origine France avec pour première conséquence la limitation de la distance parcourue par les matières premières et les produits finis.

Les preuves
• 87 % de l’offre d’origine France.
• 18 % de produits locaux.
• 7,6 M€ dans le soutien à la conversion bio et aux investissements des transformateurs.
• Relocalisation en France de productions (tomates pour les sauces, graines de courge...)

Zéro déchet

La démarche : être attentif au cycle de vie et à l’écoconception des produits. La marque Biocoop en est la meilleure illustration parce que l’enseigne a l’entière maîtrise de son élaboration. Au fil des ans, développer l’offre vrac, complétée par des gammes rechargeables (produits d’hygiène et ménagers) et désormais réemployables (consigne). Et quand l’emballage ne peut pas être supprimé, priorité au moins impactant.

Les preuves
• 450 produits vrac. Derniers arrivés en 2020, l’hygiène.
• 34 % de l’offre non emballée ou en emballage réutilisable.
• Fin 2020, lancement de la consigne du verre. Objectif fin 2021 : au moins 100 magasins ; 2023 : 100 % du réseau.
• 20 tonnes de plastique en moins grâce à la suppression du bouchon des briques de lait à marque Biocoop en 2020.
• Et toujours, interdiction de l’eau en bouteille plastique, depuis 2017.

Acteur de l’économie sociale et solidaire

(c) Manuel Clauzier

Partage de la valeur

La démarche : garantir une juste répartition de la valeur entre paysans, transformateurs et magasins, et un prix accessible pour les consommateurs.

Les preuves
Prix contractualisés avec les producteurs.
• 500 produits « Prix engagé » en magasin, bénéficiant d’un prix accessible sur le long terme, obtenu grâce aux efforts de toute la filière, producteurs, coopérative et magasins.
• 25 %, la part du commerce équitable dans le chiffre d’affaires de la coopérative.
Produits repérables en magasin grâce aux certifications ou labels commerce équitable dont Bio équitable en France (créé par Biocoop et Scop Ethiquable en 2020).

Système coopératif

La démarche : associer toutes les parties prenantes de la coopérative à sa gouvernance.

Les preuves
• Un conseil d’administration composé de quatre collèges – magasins (40 % de coopératives, 60 % de SARL familiales, 577 sociétaires), Paysans associés (20 collectifs regroupant 3 200 fermes 100 % bio), salariés (474) et associations de consommateurs (4). Une organisation atypique !
• Les sociétaires s’expriment dans des réunions diverses. Lois et orientations sont votées en assemblée générale.

Ancrage territorial

La démarche : contribuer à dynamiser le tissu économique et social local par le maillage géographique des points de vente et l’animation d’un écosystème autour de chaque magasin.

Les preuves
• 71 binômes magasins Biocoop / épiceries sociales et solidaires (56 en 2019) dans le programme Biovrac pour Tous destiné à diversifier l’alimentation des personnes en situation de précarité.
• 100 000 produits distribués et plus de 100 000 € reversés à des épiceries ou à des associations de solidarité alimentaire avec la Collecte bio solidaire depuis 2017.
• 34 projets associatifs locaux impliqués dans la lutte contre le dérèglement climatique. Ils ont été présentés par les magasins dans le cadre de l’appel à projets « Biocoop s’engage pour le climat » et se sont partagés 130 860 €. Dispositif national que complètent les soutiens ou partenariats locaux des magasins.

Biocoop, solution pour une bio exigeante

(c)  Hélène-Marie Backès

Bio paysanne de proximité

La démarche : soutenir un modèle agricole durable permettant la viabilité et la transmission de fermes à taille humaine. Éviter les dérives industrielles. Proposer des produits 100 % bio issus de pratiques culturales allant au-delà du règlement européen bio.

Les preuves
• Saisonnalité des fruits et légumes, refus des serres chauffées, des transports par avion et des OGM.

Recettes exigeantes

La démarche : proposer une alimentation saine, limiter les produits ultra-transformés au profit de recettes plus proches du fait maison, offrir une complète transparence sur la composition des produits.

Les preuves
• 100 % des produits alimentaires, compléments alimentaires et produits pour animaux en bio ou en conversion.
• Recettes retravaillées pour supprimer des marqueurs d’ultratransformation. 15 début 2021 et plus de 110 d’ici à mars 2022.
• 53 % de la charcuterie à marque Biocoop sans sel nitrité. 100 % en 2022.
• 100 % des textiles en coton constitués de fibres bio ou répondant aux labels les plus exigeants (Gots).
• 100 % des gammes cosmétiques et de détergents labellisées par des cahiers des charges sévères et multicritères.

Retrouvez cet article dans le n° 116 de CULTURESBIO, le magazine de Biocoop, distribué gratuitement dans les magasins du réseau, dans la limite des stocks disponibles, ou à télécharger sur le site de Biocoop.

Retour